Tag Archives: poésie

Des hommes en cadeau

8 Mar
Nos amis les hommes. Ici (de gauche à droite) : Tristan Tzara, Paul Eluard, André Breton, Hans Arp, Salvador Dali, Yves Tanguy, Max Ernst (mon préféré), René Crevel (mon chouchou), et Man Ray.

Nos amis les hommes. Ici, de gauche à droite : Tristan Tzara, Paul Eluard, André Breton, Hans Arp, Salvador Dali, Yves Tanguy, Max Ernst (mon préféré), René Crevel (mon chouchou), et Man Ray. « Laissons les barreaux derrière nous », semblent-ils (me) dire.

Journée internationale des femmes 2013. Cette année je ne suis pas engagée dans une action citoyenne, une manifestation telle qu’une œuvre théâtrale sur la sensible et si problématique condition de la femme dans notre société, dans le monde. Cette année, au lieu de dénoncer d’une manière ou d’une autre l’inégalité et la violence toujours aussi accablantes, j’ai décidé d’évoquer, notamment ici, le féminin à travers les grands hommes qui, sur mon parcours hélas particulièrement riche en misogynes, harceleurs et autres grands tarés nocifs, m’ont aidée à devenir la femme que je suis.
Ces hommes, ils sont anonymes, moins anonymes, connus. Ils sont mes amis, mes amours, mes poètes. Lire la suite

« Trop sérieux, s’abstenir » ! Boris Vian en livre et en expo

23 Oct

Vi-an-poésie

Rien de tel qu’une belle après-midi avec son meilleur ami. Ce samedi, sous un beau soleil d’automne, nous allions tous deux d’un pas décidé reconnaître l’œuvre éparse-pillée de Boris Vian, en expo à la BNF. Double intérêt : un beau livre fraîchement paru qui m’a enchantée, Post-Scriptum, et la longue, longue connivence qu’entretient mon ami avec l’auteur (sur lequel il a même écrit sa thèse universitaire). Quand la curiosité et l’affection mènent à une palpitante balade dans les mots et le temps, parsemée d’inédits réjouissants… On est bien en compagnie de Vian.

Lire la suite

Portes ouvertes (France – Espagne – Asie)

28 Sep

Je l’ai ajoutée à mon trousseau de phrases-clés. Cet été dans les rues de Madrid (comme ça semble loin !), en me promenant nez en l’air avec mon bien-aimé cousin espagnol, mon regard s’est arrêté sur cette phrase :

Littéralement, « Nous ouvrons vos portes ».
Mais aussi, pour moi :

« Des portes s’ouvrent »

Saisie, il m’a fallu interrompre cavalièrement le récit des amours difficiles de mon germain et lui dire « Mira… » Regarde… Lire la suite

Enchantée de fin d’été (amis poètes)

27 Août

Mesdames, Messieurs,

Bain de lumière bleue (ici l'autre Marthe, celle de Pierre Bonnard)

Parfois les mots viennent à manquer. Parce que les temps sont peu cléments pour les dire aussi sereinement et brillamment (évidemment), parce que l’été touche à sa fin et vient la rentrée, je clôturerai cette période estivale en invoquant et partageant (comme souvent) certaines de mes paroles préférées, par certains de mes poètes préférés. Clôturer, dis-je, mais aussi (me) rappeler, et initier, peut-être, aussi. Fin d’été et nouvelle, nouvelle rentrée. Où il est question de sentiments, partagés, échangés, éprouvés. Enchantés, oui. Et je vous les recommande.

Soyons Sérieuse, dit Robert Desnos

Lire la suite

De l’homme et de sa poésie : André Sarcq

27 Sep

C’est vrai, j’avoue, je connais le bonhomme. Mais au début je ne le connaissais pas (sic). André Sarcq est venu à ma rencontre il y a cinq ans, par le théâtre. Il figure, depuis, en bonne et grande place dans mes amitiés-auxquelles-je-tiens-tant.

On peut être un grand écrivain et un homme médiocre, et j’en ai rencontré quelques-uns, des médiocres (c’est un thème sur lequel je reviendrai). André, lui, est un grand auteur, et un bonhomme extra-ordinaire – avec un tiret, oui oui. Il écrit comme il est, d’une façon tout aussi extra-ordinaire. A chaque fois que j’ai la chance de passer un moment en sa compagnie, je pars sur des chemins lumineux, j’apprends, je prends ses conseils de lecture au sérieux, je rigole, beaucoup. Se balader avec lui sur la Butte Montmartre, Lire la suite