49e parallèle : Powell Power !

20 Sep

Il est tard et j’ai peu de temps… Mais je quitte mes latitudes littéraires et prends quelques minutes pour vous parler encore d’un grand, très grand film, totalement méconnu : 49e parallèle. Cette œuvre est signée Michael Powell et Emeric Pressburger, ces deux géants dont j’ai parlé précédemment, créateurs des sublimes Chaussons Rouges. Ici, c’est clairement à l’effort de guerre qu’ils participent, en 1941. Mais pas seulement…

Pendant que la guerre fait rage en Europe, un sous-marin allemand fait une incursion en territoire canadien. Le submersible est vite coulé, en réchappent six nazis qui vont semer le désordre dans ce paysage paisible et libre.

La narration est éblouissante, la photographie splendide (fait rare et risqué à l’époque, l’équipe tourne en pleine nature au Canada), le montage est signé par un certain David Lean… Et ces acteurs ! Laurence Olivier en trappeur français brille par sa fantaisie, Leslie Howard (le Ashley Wilkes d’Autant en emporte le vent) est élégant en intello désabusé perché sur sa montagne, et Anton Walbrook… Ahhh Anton Walbrook, lui que l’on admire en impitoyable directeur d’opéra dans les Chaussons rouges, est ici tout autant admirable en salopette de fermier. D’autant plus investi qu’il était allemand exilé. Puis tous les seconds rôles, qui n’ont de seconds que le vocabulaire qui manque.

L'est pas beau en salopette ce grand Anton ?

Commandité par Churchill himself, Emeric Pressburger s’est inspiré d’une brève de guerre pour écrire le scénario. Il obtiendra l’Oscar la même année, et le film connaîtra un succès retentissant. De quoi penser, pour l’auteur et le réalisateur, à créer les Archer Productions.
J’ai lancé le DVD avec une légère réticence, imaginant que c’était un film de guerre parmi tant d’autres. Quelle erreur ! Quel bonheur ! Mais il vaut mieux que je me taise sur les trouvailles du film. Vous verrez, c’est captivant. Je ne me suis aperçu de sa durée qu’après l’avoir vu… Deux heures, trois minutes : pas une seconde d’ennui sous ce 49e Parallèle.

– 49e Parallèle, de Michael Powell, écrit par Emeric Pressburger, en DVD. Présentation de Bertrand Tavernier.

(Ps. Le film est dispo en streaming… mais y aura pas les bonus.)

Powell & Pressburger, brillant british tandem qui tape dans le mille.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :